Le CCSF, pour l’éternité.

dimanche 7 décembre 2008
par  Mathieu
popularité : 33%

Les felletinois ont de nouveau réalisé un prodigieux exploit en venant à bout des AEL Guéret au terme d’un match à rebondissements, conquérant ainsi leur promotion à l’échelon supérieur. Mais davantage que le match d’hier soir, l’exploit tient plutôt au parcours exceptionnel de cette équipe qui a enchaîné pas moins de trois montées en un an et demi !

Les six joueurs qui portaient le maillot noir et bleu du CCSF hier soir sont pour toujours entrés dans l’histoire du club, et demeureront à jamais comme les six hommes qui ont enchaîné trois montées consécutives, conduisant ainsi le club felletinois du niveau départemental au plus haut niveau de l’élite régionale.
Mais pour prétendre accéder à la Régionale 1, il était nécessaire aux felletinois d’obtenir un résultat positif contre les AEL Guéret, club avec lequel le CCSF était au coude à coude pour l’obtention du précieux sésame ; une équipe guérétoise qui comptait autant de points que son homologue felletinoise pour une égalité parfaite entre les deux équipes avant la rencontre, et auteur par ailleurs d’un championnat de très bonne facture, étant même la seule équipe a avoir fait trembler Grand-Bourg, leader, du championnat. C’est dire la qualité de cette équipe de la préfecture, qui représentait une adversité de très bonne facture pour les noirs et bleus.
Bien construite, équilibrée et harmonieuse collectivement, l’équipe guérétoise se déplaçait en sud Creuse avec l’ambition d’aller chercher le ticket pour la R1. Pour cela, les joueurs des AEL arrivaient très tôt au Gymnase, plus d’une heure avant le début de la rencontre, pour prendre le pouls et possession de l’arène felletinoise.
Avec Dominique Baty, le capitaine, un des tous meilleurs joueurs de la division, on retrouvait notamment Thibault et Benoît Lejeune, Bruno Groussain, Jean-Louis Janavel, et Benjamin Laroche.
Côté felletinois, on retrouvait enfin un effectif complet, et l’on pouvait présenter pour cet ultime combat l’équipe type du début de saison, avec Rémy Laberthe, Vincent Gouriet, Christophe Bayet-Tordo, Jean-Claude et Mathieu Charvillat, ainsi que Marc Dejammet.
Ainsi constituées, les équipes, intrinsèquement de valeur sensiblement égale, ne pouvaient qu’offrir qu’une rencontre serrée et disputée.
Rémy Laberthe, ouvrit les hostilités contre le terrible Dominique Baty. Le jeune felletinois, qui avait montré une légère baisse de régime à l’occasion de ses derniers matchs, retrouva à cette occasion toutes ses sensations et sa motivation, réalisant avec le leader guérétois, un match superbe, techniquement très propre. Si Rémy s’inclina d’extrême justesse lors de la première manche sur le score de 17-15, ce dernier, régala le gymnase en mettant le feu lors des trois manches suivantes qu’il remporta, dominant dans un premier temps, avant de résister brillament aux assauts du guérétois qui dût s’incliner à la surprise générale.
Benjamin Laroche égalisa dans la foulée contre Jean-Claude Charvillat en quatre sets.
Mais juste derrière, les felletinois réalisèrent le break par l’intermédiaire de Vincent Gouriet, qui disposa avec maîtrise et lucidité de Thibault Lejeune, et de Mathieu Charvillat qui en trois sets vînt à bout de Jean-Louis Janavel.
Les felletinois maintenaient la pression avec une quatrième victoire obtenue à la belle cette fois-ci grâce à Christophe Bayet-Tordo contre l’expérimenté Bruno Groussain.
A 4-1, le CCSF avait réalisé une entame de match presque parfaite, et semait le doute dans les esprits adverses.
Mais Marc Dejammet, bien que toujours aussi combatif, était étonnament contracté, comme paralysé par l’enjeu, et finit par s’incliner en trois sets contre Benoît Lejeune, très habile avec son GRASS.
Derrière, Vincent Gouriet, pourtant auteur d’un match énorme et intense baissa pavillon devant Dominique Baty en cinq sets, juste avant que le double guérétois ne remette les pendules à l’heure face à Marc Dejammet et Mathieu Charvillat.
Voici les deux équipes remises à égalité. Tout était à refaire côté felletinois.
Rémy Laberthe, toujours aussi brillant réalisa un sans faute contre Bruno Groussain, engrangeant un cinquième point pour sa formation, avant que Mathieu Charvillat n’affronte Benjamin Laroche.
Le guérétois, au top coup droit dévastateur, était perçu comme l’épouvantail du tableau B, mais ce dernier s’inclina à la belle, au terme d’un match intense dans lequel la décision eut du mal à se faire, face au beau jeu défensif du capitaine felletinois, particulièrement motivé et difficile à jouer, qui sut parfaitement répondre aux temps forts de son adversaire.
Le CCSF retrouvait deux points d’avance, mais cet avantage fut de suite annulé avec les victoires de Thibault Lejeune en quatre sets face à Christophe Bayet-Tordo, et de son frère, Benoît, à la belle encore une fois, contre Jean-Claude Charvillat.
Dans la foulée, les guérétois prenaient l’avantage au score pour la première fois du match suite aux victoires obtenues d’une part, par la paire Baty-Lejeune face à Laberthe-Gouriet, en dépit de l’énorme potentiel affiché par le double felletinois, et de Jean-Louis Janavel en cinq sets, accrochés devant Marc Dejammet, qui ne savait pas encore qu’il allait être le héros du jour.
8-6 avant les derniers matchs ; l’avantage paraissait décisif pour les guérétois, d’autant que trottaient dans les têtes noires et bleues les fantômes de la dernière rencontre à Limoges, où les felletinois menant 9-4, avaient dû concèder le nul face à l’Alouette, après s’être écroulés en fin de match.
Mais la force de cette équipe réside essentiellement en sa capacité à aller chercher au delà de ses qualités pongistes propres, des ressources mentales venues d’ailleurs, pour renverser des situations compromises, comme face à Ussac.
Ainsi, Vincent Gouriet, à l’état d’esprit irréprochable, animé d’un mental de battant qui n’abandonne jamais, comme l’ensemble de ses coéquipiers, se débarrassa en trois sets de Bruno Groussain ; et Mathieu Charvillat, en battant Benoît Lejeune, ramenaient leur équipe au niveau des guérétois.
Dominique Baty, ajoutait un neuvième point en faveur des AEL Guéret, en battant Christophe Bayet-Tordo qui résista comme il put face à la ruguesse des coups portés par son adversaire.
9-8 en faveur du club de la préfecture, avant le tournant de la rencontre.
Marc Dejammet, peu en réussite jusque là, affronta Benjamin Laroche, et réalisa une rencontre épique comme seul lui peut en réaliser.
Courageux, pugnace et habile dans la mise en place de son plan de jeu, Marco, porté par ses équipiers en osmose, domina son adversaire dans la volonté même de gagner ce match, enflammant le gymnase, pendant que Benjamin, pourtant probablement supérieur techniquement au felletinois, perdait les clefs de son tennis de table pour sincliner en quatre manches.
Dans le même temps, Rémy Laberthe réalisa des prouesses face à Thibault Lejeune qui ne pouvait rien face à la vista de l’espoir noir et bleu, auteur de points fabuleux comme notamment cette "spéciale" aveugle qui fit se lever les spectateurs.
Le CCSF reprenait l’avantage au score en menant 10-9 à un match de la fin mais en ayant de surcroît l’avantage au set average, décisif en cas d’égalité. Une défaite par 3-0 n’aurait pu empêcher le CCSF de rester devant son homologue guérétoise au classement.
Mais les felletinois, qui n’ont jamais concédé la moindre défaite ou le moindre nul dans leur salle ne l’entendaient pas de cette oreille et voulaient mettre un point d’honneur à aller chercher la victoire.
Ainsi Jean-Claude Charvillat, libéré par le fait que la montée de son équipe était acquise, fit chavirer la salle en glanant le onzième point de la victoire face à Jean-Louis Janavel, en quatre manches.
Victorieux par la plus petite des marges, les felletinois enchaînent ainsi par leur troisième montée consécutive, et découvriront le plus haut niveau régional au mois de Janvier.
Les bouchons de champagne explosèrent, et un tour d’honneur rythmé par un concert de klaxons eut lieu en ville.
Avant de démarrer les hostilités en R1, les felletinois avaient bien le droit de savourer leur magnifique parcours dans une atmosphère de fête.


Commentaires  forum ferme

Logo de Christophe
lundi 8 décembre 2008 à 07h40 - par  Christophe

Bravo à toi , Vincent , rappelons que tu n’as perdu que 12/10 à la belle contre Dominique Baty !

Rémy et toi , vous aurez le niveau de jeu nécessaire en R1 . Et pour les autres , il faudra qu’on soit toujours à 150% !

lundi 8 décembre 2008 à 00h50

Encore bravo a vous tous pour cette aventure qui je l’espère n’est pas termine. Il faut maintenant pense au maintient en r1. Bravo également a gbourg 1 ainsi qu’a epps pour leur montée en national. Tout ceci dans un seul but élèver le niveau du tennis de table en creuse pour ainsi sortir de nouveaux jeûnes espoirs.
A plus vincent

Logo de Paul
dimanche 7 décembre 2008 à 20h51 - par  Paul

Quelle match alors en lisant ce texte j’ai vecu le match c’etait magnifique
Sa fesait lontemps que je l’attendait la speciale a M.Laberthe le petit junior
Bravo pour votre monter dans l’elite Regionale c’est beau parce que Remy ma raconter que il y a 3 ans il y avait peu de licensier et maintenant vous etes tres fort
Bonne chance pour la 2eme phase et pour le maintien

Logo de Georges
dimanche 7 décembre 2008 à 19h54 - par  Georges

Ils l’ont fait ! Un match comme prévu très disputé, avec des échanges de beau niveau de part et d’autre. Mais le magnifique esprit d’équipe du CCSF a forcé l’indécision en sa faveur. Un CCSF qui match après match en a surpris plus d’un depuis les débuts en départementale. Et maintenant l’accès à la R1 !!! Encore BRAVO et MERCI !
Georges

dimanche 7 décembre 2008 à 18h42

Pour le maintien , on verra ce qu’on peut faire ...

Bravo à toi et à Mathieu qui avaient été les artisans de notre victoire .
J’aimerais perfer comme aux indivs , mais j’avoue que je suis un peu plus tendu !

Bravo aussi à Benji qui nous a donné du fil à retordre malgré sa tendinite .

On a un petit mois avant de commencer de nouvelles aventures un cran plus haut , comme d’habitude .

dimanche 7 décembre 2008 à 18h11 - par  Rémi

Belle victoire hier grâce a un groupe soudé et combatif mais oublions pas l’essentiel le maintient dés la 2eme phases.
Et pour la spécial aveugle sa c’est pour François.
a+

Brèves

10 juin 2009 - Coupe Lavalette à Felletin

De nombreuses équipes vont s’affronter

5 mai 2009 - DERNIÈRE JOURNÉE JEUNES À FELLETIN CE 9 MAI .

Le CCSF est chargé d’organiser la JJ (...)

27 mars 2009 - UFOLEP : Championnat par équipes .

UFOLEP : à partir de tout de suite, (...)

13 mars 2009 - Réforme des classements : enfin l’égalité !

La FFTT vient de mettre en ligne le (...)

1er mars 2009 - LA PERF DE L’ANNÉE !

Bertrand Delorme a réussi contre (...)