Le coup passa si près.

dimanche 11 janvier 2009
par  Mathieu
popularité : 75%

Pour leur premier match en Régionale 1 face à l’EATT St Yrieix, reléguée de Nationale 3, les felletinois ont fait bien mieux que se défendre. Ces derniers ont tutoyé l’exploit, passant près de ramener un résultat exceptionnel.

Les noirs et bleus ont fait honneur à leurs couleurs hier après midi à Saint Yrieix.
Les promus felletinois s’en allèrent en effet affronter l’ogre de la compétition sur ses terres, tout juste relégué de Nationale 3, une équipe nettement supérieure sur le papier à son homologue creusoise.
Cette opposition, la plus forte jamais rencontrée par les felletinois, rajouta un peu plus de solidarité encore dans les rangs noirs et bleus, qui ne devaient en rien se désunir face à cette équipe Haut-Viennoise, talentueuse, riche de joueurs de très grande qualité, mais très respectueuse de son adversaire, ce qui rajoute un peu plus à la classe de cette équipe, la meilleure en Limousin, qui pour cette rencontre présenta Stéphane Crozetière (25), Cédric Tindon (40), Sylvain Perrier (30) Geoffrey Helleboid (30), Gérard Goursat (40), qui avait déjà croisé les felletinois en première phase, tout comme le jeune Adrien Geslin (65) qui complétait la composition des jaunes et noirs.
Côté creusois, l’équipe promue de Régionale 2 était au complet, présentant son effectif type, avec autour des Rémi Laberthe et Vincent Gouriet, les Christophe Bayet-Tordo, Marc Dejammet, Jean-Claude et Mathieu Charvillat.
On le voit, une différence notable en terme de classements qui laissait augurer une défaite des plus sévères pour les felletinois.
Le déroulement du match montrera qu’il n’en sera rien.
Les joueurs du CCSF vont avoir là l’occasion d’éprouver à la fois leurs qualités propres, mais surtout faire valoir leur cohésion collective.
N’ayant rien à perdre, et prenant ce match comme un immense instant de plaisir à prendre, dont il fallait profiter, les felletinois ne montrèrent pas le moindre signe de pression négative, mais avaient néanmoins le souci de faire au moins bonne impression dans le jeu et dans l’esprit.
Mais coup de théâtre d’entrée de jeu, puisque Rémi Laberthe, pas impressioné le moins du monde par son premier adversaire, en l’occurence Cédric Tindon, s’en alla ouvrir le score à la surprise générale pour le CCSF.
Cette bonne entame eu le mérite de décomplexer les felletinois, et les rassurer sur leurs capacités à se mettre au niveau de la Régionale 1.
Dans la foulée Christophe Bayet-Tordo manqua d’imiter son partenaire d’extrême justesse, en ne s’inclinant qu’au cinquième set contre Geoffrey Helleboid par manque de maîtrise.
Dans ces circonstances, la gestion de l’émotionnel est très délicate.
Les joueurs de Saint Yrieix remettaient les pendules à l’heure avec trois victoires de plus, respectivement de Stéphane Crozetière face à Vincent Gouriet, fiévreux, de Gérard Goursat contre Mathieu Charvillat, et de Sylvain Perrier contre Jean-Claude Charvillat.
Le CCSF obtenait une seconde victoire par l’intermédiaire du guerrier Marc Dejammet, qui revenu de nulle part, s’imposait à la belle contre le jeune espoir Adrien Geslin qui a fait étalage d’un talent fou qui en fait assurément un des grands espoirs limousins.
Rémi Laberthe s’accrocha bien, mais dût s’incliner en quatre sets face à Stéphane Crozetière, le meilleur joueur sur le papier.
Mais les noirs et bleus ne lâchaient rien et jetaient toutes leurs forces dans la bataille ; ainsi le double inédit composé de Christophe Bayet-Tordo et Mathieu Charvillat, bien soutenu par la petite colonie noire et bleue, bruyante et enthousiaste, s’imposait face à la paire Helleboid / Geslin en trois sets secs. Et de trois pour Felletin pour lequel on escomptait un score de 20-00.
Jean-Claude Charvillat, plus détendu qu’à l’accoutumée passa de peu à côté de l’exploit, semant le doute dans l’esprit de Cédric Tindon qui ne s’en sortit qu’à la belle d’extrême justesse.
Gérard Goursat, Sylvain Perrier, Geoffrey Helleboid s’imposaient plus largement, en trois sets chacun contre Christophe Bayet-Tordo, Vincent Gouriet, et Marc Dejammet.
Saint Yrieix creusait un peu plus l’écart, celui qui sépare normalement une équipe de Nationale 3 à un promu issu de Régionale 2.
Une paire inédite en A côté felletinois, avec le jeune Rémi Laberthe, associé à Jean-Claude Charvillat, qui s’inclinèrent en quatre sets face à Crozetière et Perrier.
Stéphane Crozetière disposa ensuite de Jean-Claude Charvillat, tout comme Gérard Goursat, plein de maîtrise et d’expérience devant Marc Dejammet.
Rémi Laberthe poursuivit son petit festival en accrochant Sylvain Perrier à son tableau de chasse, alors qu’Adrien Geslin s’imposait face à Christophe Bayet-Tordo.
Le CCSF ne lâchait rien pour autant, et ne refusait pas le défi du jeu, affichant d’ores et déjà une bonne condition physique en dépit des copieuses fêtes de Noël.
Ainsi, Vincent Gouriet se trancenda et en dépit de son état vainquit sans contestation Cédric Tindon, pendant que Mathieu Charvillat réalisa l’exploit de la soirée en battant à la belle Geoffrey Helleboid.
Au total Saint Yrieix s’imposa logiquement, mais sur le score de 13-07, ce qui montre la bonne performance collective des felletinois qui surent se mettre au niveau de ce match, et mettre en avant leur formidable esprit d’équipe pour offrir une prestation qui impose au moins le respect, pleine d’espoirs pour la suite des opérations.
Hommage à cette équipe de Saint Yrieix, talentueuse, respectueuse, chaleureuse. Mention spéciale à Mme Geslin pour ses fabuleux gateaux au chocolat dont le goût savoureux est encore sur mon palais..
Prochain match pour les felletinois, dans quinze jours, dans le brasier du Gymnase Municipal avec la réception des Alouette Limoges.


Brèves

10 juin 2009 - Coupe Lavalette à Felletin

De nombreuses équipes vont s’affronter

5 mai 2009 - DERNIÈRE JOURNÉE JEUNES À FELLETIN CE 9 MAI .

Le CCSF est chargé d’organiser la JJ (...)

27 mars 2009 - UFOLEP : Championnat par équipes .

UFOLEP : à partir de tout de suite, (...)

13 mars 2009 - Réforme des classements : enfin l’égalité !

La FFTT vient de mettre en ligne le (...)

1er mars 2009 - LA PERF DE L’ANNÉE !

Bertrand Delorme a réussi contre (...)