Un nul aux allures de victoire.

dimanche 15 mars 2009
par  Mathieu
popularité : 47%

Menés et dominés pendant une grande partie de la rencontre, les felletinois sont revenus au score à l’issue d’une fin de match de folie contre une équipe de St Junien qui n’a pas su tuer la rencontre lorsqu’elle en avait l’occasion.

C’est un résultat bien plus important qu’on ne le croit qu’ont décroché les felletinois avec ce nul amélioré par un set average plus avantageux. Bien sûr, une victoire aurait été un résultat plus probant, mais le contexte du match, son scénario, écrit à la stéphanoise, la volonté affichée de ne pas mourir, tout incite le C.C.S.F. à croire en ses chances de maintien en Régionale 1. Tous les espoirs sont encore permis pour cette équipe qui conserve son destin en mains.
Que ce soit du côté du C.C.S.F. ou de l’A.S. St Junien, la défaite était interdite. André Decouty avait construit une équipe bâtie pour la gagne, avec autour de lui, des joueurs comme Frédéric Restoin, Julien Léonard, Cédric Vauchamp, Sylvain Morange, et Gaël Thisse.
Côté felletinois, on enregistrait deux retours par rapport à la rencontre précédente à St Viance.
Ainsi Mathieu Charvillat et Marc Dejammet retrouvaient le groupe avec Rémy Laberthe, Christophe Bayet-Tordo, Jean-Claude Charvillat et Vincent Gouriet, très diminué par une vilaine blessure au genou, mais qui courageusement a souhaité tenir sa place auprès de ses coéquipiers. L’histoire prouvera que ce geste ne fut pas vain.
Les felletinois démarraient leur rencontre pied au plancher, Rémy Laberthe s’imposant en leader et en trois sets contre Frédéric Restoin. Dans la foulée, Christophe Bayet-Tordo fit le break, non sans avoir concédé un set à Cédric Vauchamp, au coup droit surprenant et précis, tant en frappe, qu’en contre-attaque.
St Junien réduisit le score par l’intermédiaire de son capitaine André Decouty qui s’imposait en quatre sets devant Vincent Gouriet dont la blessure au genou était un vrai handicap en dépit de toute sa volonté affichée.
Les noirs et bleus reprenaient deux unités d’avance suite à la victoire de Mathieu Charvillat face à Sylvain Morange, qui malgré son grass, ne parvint pas à résoudre l’équation posée par le capitaine felletinois dont le revers, très solide fit des merveilles.
Mais les joueurs de St Junien, qui ne paniquaient pas raccrochèrent très vite au score par l’intermédiaire de Julien Léonard qui l’emporta sur Jean-Claude Charvillat, et de Gaël Thisse, qui l’emporta en quatre sets face à Marc Dejammet.
Rémy Laberthe prit ses responsabilités et vint à bout d’André Decouty avec hargne, mais l’égalisation des rouges ne se fit pas attendre puisque la paire Vauchamp / Thisse s’imposa très facilement en trois sets face au double expérimental du CCSF, composé de Christophe Bayet-Tordo et Mathieu Charvillat, en manque d’automatismes, qui ne surent pas s’accorder dans le jeu.
Pour la première fois de la rencontre St Junien prit l’avantage par l’intermédiaire de Frédéric Restoin qui s’imposa en trois sets face à Jean-Claude Charvillat.
Christophe Bayet-Tordo, auteur d’un sans faute à l’occasion de cette rencontre ramena sa formation à niveau suite à son succès devant Sylvain Morange.
A 5-5, les hommes d’André Decouty accélèrèrent, enchaînant des victoires nettes.
Ce fut d’abord Julien Léonard qui ouvrit le bal face à Vincent Gouriet qui ne put rien opposer à son adversaire, tant son genou le faisait souffrir.
Atteint physiquement, vexé moralement par cette faiblesse que son corps lui imposait, Vincent s’inclina en trois sets secs, avec la désagréable sensation de n’avoir pas pu lutter à armes égales. Cédric Vauchamp garda son sang froid pour agraver la marque en faveur de sa formation après sa victoire contre Marc Dejammet.
Le double A de St Junien glana un nouveau point après son match face à son homologue felletinois. Les affaires semblaient dès lors bien mal engagées, et le moral des joueurs du C.C.S.F. semblait profondément marqué.
D’autant que Gaël Thisse, au sortir d’un match à suspense, s’imposa devant Mathieu Charvillat après cinq sets d’une lutte intense, dans laquelle chacun des deux adversaires eut les armes pour faire plier l’autre, mais le revirement tactique opéré par Gaël Thisse eut l’effet escompté pour ce dernier qui creusait l’écart pour son équipe.
Jean-Claude Charvillat, frondeur, résista du mieux qu’il put devant André Decouty, le menaçant, mais finit néanmoins par s’incliner.
10-5 pour Saint Junien qui n’était plus qu’à une victoire du succès final dans cette rencontre.
Mais les felletinois, habitués à surprendre depuis le début de leur aventure, capables de retournements de situation particulièrement improbables dans des circonstances à priori désespérées ne baissèrent pas les bras. Avec l’énergie du désespoir, on est capable de renverser des montagnes parce que l’on a plus rien à perdre.
C’est ainsi un Marc Dejammet particulièrement remonté, très tendu, qui vint à bout de Sylvain Morange au bout de quatre sets accrochés. Dans son sillage, Rémy Laberthe, une nouvelle fois très spectaculaire et combatif, s’imposa devant Julien Léonard, à la prise porte-plume, en trois manches. Christophe Bayet-Tordo fit de même face à Gaël Thisse, avec beaucoup de maîtrise, distillant des balles coupées dont il a le secret.
L’exploit de la journée fut l’apanage de Vincent Gouriet, héroïque vis à vis de sa douleur au genou. Il sortit un grand match, avec ses tripes et son courage, pour s’imposer également en trois manches devant Frédéric Restoin.
Revenu à 10-9, avec un set average plus avantageux que son adversaire, le CCSF pouvait décrocher un nul inespéré en cas de victoire de Mathieu Charvillat face à Cédric Vauchamp et son jeu à plat.

Mais le capitaine felletinois garda son sang froid pour cueillir le dixième point de son équipe, en trois manches, et lui permettre de conserver un espoir de maintien en Régionale 1.
En effet, les felletinois, à l’instar de leurs adversaires, conservent toutes leurs chances, et surtout ont leur destin en mains, avec un léger avantage eu égard au set average.
Quoiqu’il en soit, ce fut un match âpre entre deux équipes valeureuses qui ont beaucoup donné, et au final, le résultat qui sanctionne cette rencontre semble logique même s’il peut laisser des regrets à chacune des deux équipes.

JPEG - 501 octets

Portfolio

St Junien et le CCS Felletin rassemblés après (...)

Commentaires  forum ferme

mardi 17 mars 2009 à 12h02 - par  mathieu

Bravo à tous pour ce nul inespéré, décroché aux tripes et au courage, bravo à Vincent, en particulier, qui est allé bien au delà du supportable avec sa douleur au genou.

Site web : Félicitations

Brèves

10 juin 2009 - Coupe Lavalette à Felletin

De nombreuses équipes vont s’affronter

5 mai 2009 - DERNIÈRE JOURNÉE JEUNES À FELLETIN CE 9 MAI .

Le CCSF est chargé d’organiser la JJ (...)

27 mars 2009 - UFOLEP : Championnat par équipes .

UFOLEP : à partir de tout de suite, (...)

13 mars 2009 - Réforme des classements : enfin l’égalité !

La FFTT vient de mettre en ligne le (...)

1er mars 2009 - LA PERF DE L’ANNÉE !

Bertrand Delorme a réussi contre (...)