Des regrets, et un peu d’espoir.

dimanche 27 septembre 2009
par  Mathieu
popularité : 48%

Le CCSF n’a pas pesé bien lourd la semaine passée pour sa première rencontre de R1. Dans un derby, devenu un épisode courant des joutes limousines, les felletinois se sont lourdement inclinés face à leur voisin de Grand Bourg, qui peut avoir un bel avenir dans ce championnat.

Troisième rencontre en moins d’un an entre les équipes fanions du CCSF et du TTGB. Et comme le dit l’adage, jamais deux sans trois !
Il aurait mieux valu pour les couleurs noires et bleues être l’exception qui confirme la règle.
En effet, les felletinois ont subi une troisième défaite de rang face à leur voisin rouge et noir.
Pourtant, le CCSF se déplaçait à l’espace Sports et Loisirs de Grand Bourg, avec envie, et un effectif renforcé par rapport à l’an passé.
Pour l’occasion, l’enceinte Grand-Bourgeoise était copieusement garnie, et les joueurs du TTGB étaient bercés par la bienveillance d’une chambrée toute acquise à leur cause.
Nicolas Rapatel et Benoît Brissaud étaient les nouveaux visages côté felletinois. Côté adverse, première apparition de Yohann Dumont, successeur d’un Mathieu Dumas, spectateur pour l’occasion.
Pour le match inaugural, Rémi Laberthe ouvrit le bal des désillusions face à Yohann Dumont. Au terme d’un match rude, accroché, durant lequel le jeune felletinois sembla pourtant supérieur à son adversaire, ce dernier dût pourtant s’incliner en cinq manches. Nicolas Rapatel qui retrouvait le championnat par équipes, s’en alla égaliser tout de suite après en venant à bout de son ancien élève Andy Charrier.
Vincent Gouriet, en bon capitaine donna l’avantage au CCSF, en battant Sébastien Peaudecerf, mais Fabien Cardon remit son équipe en selle en surclassant totalement un Mathieu Charvillat fantomatique, complètement hors de forme et hors sujet tout court.
Le TTGB prendra les rênes du match par l’intermédiaire de Francis Butaud et Christophe Leblanc, tous deux victorieux de Christophe Bayet-Tordo et Benoît Brissaud.
Les joueurs de Grand-Bourg se détachèrent rapidement au score, le portant à 9-3 en dépit de bonnes prestations de Vincent Gouriet, qui s’inclinera aussi en cinq sets devant Yohann Dumont, bien qu’ayant eu deux balles de match en sa faveur, mais qui battra Francis Butaud. Nicolas Rapatel vaincra quant à lui Christophe Leblanc, et s’inclinera devant Fabien Cardon alors qu’il tenait le match en mains.
Rémi Laberthe ne battra que Francis Butaud, s’inclinant aussi en cinq sets devant Sébastien Paudecerf, mais gagnera un double très bien conduit avec son compère Vincent.
Christophe Bayet-Tordo, Benoît Brissaud, qui s’inclinera aussi en cinq manches face à Fabien Cardon, et Mathieu Charvillat, ne remportèrent aucune rencontre.
Au final, victoire de Grand Bourg sur le score de 14-06, qui démarre on ne peut mieux sa saison face à un adversaire qui a parut émoussé. Le rythme a manqué pour cette reprise, les felletinois ayant repris le chemin de l’entraînement trois semaines après leurs homologues.
Toutefois le CCSF se consolera en se disant qu’il fit mieux que l’an passé, mais gardera néanmoins pas mal de regrets avec encore 4 belles perdues face à leur adversaire. Preuve qu’un meilleur résultat était possible. Il faudra pourtant un jour se décomplexer face aux voisins de Grand-Bourg, qui dispose d’un effectif faisant du club un bel outsider pour ce championnat de R1.
Côté CCSF, la route du maintien est encore longue, mais tous les espoirs sont permis.