Le CCSF confirme à Saint Junien.

dimanche 8 novembre 2009
par  Mathieu
popularité : 37%

Les felletinois ont à nouveau réalisé une belle performance hier après-midi, en allant s’imposer en Haute Vienne face à l’AS Saint Junien.
Le CCSF y a obtenu le plus large succès de sa jeune histoire en Régionale 1, dans une rencontre agréable, disputée dans une ambiance des plus joyeuses.
Ce second succès de rang laisse entrevoir une bonne chance de maintien à ce niveau pour la seconde phase.

C’est sûr de sa force et de ses qualités que l’équipe noire et bleue se déplaça en Haute Vienne pour rencontrer la formation d’André Decouty, contre laquelle le CCSF avait effectué un retour fantastique la saison passée au cours d’une rencontre épique achevée sur le score de 10-10 en terre creusoise.
Les deux équipes qui se rencontrèrent hier étaient bien différentes de leurs devancières : côté saint juniaud, les rouges ont perdu Julien Léonard durant l’intersaison, côté felletinois, trois nouveaux visages, puisqu’aux côtés de Vincent Gouriet, on retrouvait bien sûr Rémi Laberthe, Mathieu Charvillat, mais aussi Benoît Brissaud, jérémie Charvillat et Nicolas Rapatel.
Intrinsèquement, l’équipe felletinoise paraissait supérieure à son homologue sur le papier, et pour la première fois de la saison, le CCSF apparaissait comme favori de ce match.
Et ce statut, les felletinois vont l’assumer avec brio. Réalisant de belles performances sur le plan qualitatif, les noirs et bleus ne vont pas déroger à la règle.
D’entrée Jérémie Charvillat, opposé à Christophe Grand, marqua le premier point de la rencontre en s’imposant en trois manches face à l’antitop de son adversaire. Il fut imité dans le même temps par Nicolas Rapatel qui vint à bout de Jean Christophe Girma.
Rémi Laberthe s’imposa ensuite devant le leader de l’AS St Junien André Decouty en trois sets également ; un André Decouty handicapé par une vilaine blessure au dos qui l’empêcha de donner la pleine mesure de son talent.
Vincent Gouriet, en bon capitaine porta ensuite le score à 4-0, en se débarrassant de Laurent Gillet.
Le début de match était identique à celui disputé quinze jours plus tôt devant EPPS.
Las ! Mathieu Charvillat, qui semble poursuivi par une vilaine malédiction, faisant de lui la mascotte de sa formation, s’inclina devant Nicolas Cauneau, certes supérieur à son adversaire, mais qui bénéficia néanmoins, surtout au premier et au second set d’une réussite insolente (sacrées balles volées...)
Saint Junien déflora son score, mais Benoît Brissaud, très en verve hier redonna cinq unités d’avance à sa formation en s’imposant face à un Mathieu Labrousse qui vaut beaucoup plus que ses 857 points.
Rémi Laberthe amplifia le score en battant Christophe Grand, juste avant le double B durant lequel la paire Gouriet / Rapatel confirma les bonnes dispositions entrevues face à La Souterraine, devant Labrousse et Gillet.
Jérémie Charvillat porta ensuite le score à 8-1 en battant en quatre sets Nicolas Cauneau, au revers aux trajectoires surprenantes, qui résista du mieux qu’il put face au néo-felletinois qui retrouve petit à petit ses sensations, tant en coup droit qu’en revers.
Vincent Gouriet, avec sa nouvelle raquette, rapprocha un peu plus le CCSF de la victoire finale en battant Jean-Christophe Girma, juste avant qu’André Decouty ne réduise le score devant le chat noir local, Mathieu Charvillat, qui bien que tenant le match à chaque fois, s’inclina, ratant inexplicablement des balles pourtant inratables, faisant pleurer convulsivement un Rémi Laberthe, mort de rire, qui retrouva toute sa concentration pour s’imposer avec son acolyte Jérémie Charvillat contre l’équipe Grand / Cauneau.
11-02 pour le CCSF qui tenait là sa seconde victoire de la saison.
Benoît Brissaud, en pleine bourre et en pleine confiance donna plus d’ampleur au succès de son équipe en battant Laurent Gillet sans sourciller.
Rémi Laberthe imita son coéquipier devant Nicolas Cauneau, à l’instar de Vincent Gouriet qui fut néanmoins bien accroché dans le jeu par le jeune Labrousse qui donna tout ce qu’il pouvait.
Mathieu Charvillat, sur le point de stopper sa carrière de pongiste, réalisa l’exploit de remporter son tout premier succès de la saison (ouf, il était temps), et en trois sets qui plus est, face à Christophe Grand et son antitop.
Benoît Brissaud enchaîna son troisième succès de la soirée et réalisa un sans faute qui témoigne de ses progrès et de la constance qu’il est en train d’acquérir.
Jérémie Charvillat s’imposa dans la foulée face à un courageux André Decouty qui résista merveilleusement bien avec son talent et toute sa malice.
Nicolas Rapatel clôtura ensuite le score face à Laurent Gillet, le portant à 18-02 en faveur de l’équipe felletinoise.
Belle victoire des joueurs du CCSF qui s’adonnèrent devant leurs adversaires médusés et amusés à l’étrange rituel du chat-bite pour célébrer leur succès.
Hommage à cette ô combien sympathique équipe de Saint Junien, au remarquable état d’esprit, qui fut dépositaire de la superbe ambiance qui baigna la rencontre.
Les adversaires du jour échangèrent quelques verres, amusés par les facéties et les souvenirs d’un André Decouty unique, avant de retouver la Creuse avec trois points de plus dans l’escarcelle.


Commentaires  forum ferme

lundi 23 novembre 2009 à 20h35

c pas moi le chat c vincent

Logo de Christophe
mardi 10 novembre 2009 à 21h16 - par  Christophe

Je ne sais pas ce que vous allez faire contre Isle mais ça va être chaud . Nico , faut pas traumatiser Mathieu alors qu’il est en train de se remettre en course , je pense qu’il va nous faire un truc le 28 .

lundi 9 novembre 2009 à 15h05

Mathieu, c’est quand tu veux pour m’apprendre les frappe sur balles hautes juste derrière le filet.

J’en pleure de rire rien qu’à écrire ces lignes.

Jerem, c’est quand tu veux pour que je te mette une branlée à la Teq Paf. On évitera de prendre l’apéro avant...

Nico

Logo de Christophe
dimanche 8 novembre 2009 à 15h34 - par  Christophe

Bravo à tous pour cette belle victoire . Continuez comme ça et vous serez sortis d’affaire .

Je pense qu’il y aura une bonne ambiance le 28 novembre avec les trois équipes au gymnase .

dimanche 8 novembre 2009 à 13h19 - par  Mathieu.

Effectivement, n’oubliez pas de vous percher la prochaine fois !!

dimanche 8 novembre 2009 à 13h06 - par  Rémi

Faut faire attention c’est Benoit le chat !!!