Une bonne revue d’effectif.

vendredi 10 septembre 2010
par  Mathieu
popularité : 40%

C’est avec un effectif mixte, car amputé de trois indiscutables titulaires dont ses deux recrues que le CCSF s’est présenté à Auzances pour affronter au cours d’une sympathique empoignade, son homologue auvergnate de St Eloy.
Au terme d’une rencontre bien conduite et maîtrisée, le CCSF s’est imposée sur le score de 16-04 contre la formation de Jean-Claude Cartier.

Le CCSF poursuit sa préparation d’avant saison. Après l’oxygénation, retour à la table avec au menu l’équipe de St Eloy les Mines, vaillante formation de R2 qui ambitionne la montée pour cette saison.
Direction Auzances, à mi-chemin pour les deux formations, sur les terres de Jean-Claude Cartier, joueur local de St Eloy, pour le premier galop d’essai de la saison.
Une bonne mise en route en perspective, avec les frères Bougerol, Bruno et Jérôme, respectivement classés 16 et 15, Yann Boukhalfa, Jean-Claude Cartier, Florent Gorsse et la jeune et talentueuse Ania Malecki.
Côté felletinois, on devait composer avec l’absence de trois titulaires de l’équipe première, Rémi Laberthe, convalescent, Patrick Baudry, absent, et sa troisième recrue, non qualifiée.
C’est donc avec une équipe légèrement remodelée, mais ô combien compétitive que les noirs et bleus rentrèrent dans le match : Jérémie Charvillat ; Nicolas Rapatel ; Vincent Gouriet ; Jean-Claude Charvillat ; Benoît Brissaud et Mathieu Charvillat. Une formation qui avait néanmoins de la gueule compte tenu des absences.
C’est avec conviction et une véritable envie de bien faire que les noirs et bleus rentrèrent dans le match en en prenant les commandes d’entrée de jeu après le succès inaugural de Jérémie Charvillat sur Bruno Bougerol en 4 sets. Les Puydômois égalisèrent ensuite par l’intermédiaire de Jean-Claude Cartier qui s’imposa après un match marathon face à Benoît Brissaud, qui menait pourtant par deux sets d’avance, laissant entrevoir de biens jolies choses.
Le creusois de St Eloy battra par la suite Mathieu Charvillat dont il est la bête noire, mais avant cela les felletinois prirent un net ascendant sur leurs adversaires ne leur concédant que peu de choses.
Jérémie Charvillat, bien en jambes, remportera trois rencontres, tout comme Vincent Gouriet, très en forme sur cette phase de reprise.
Nicolas Rapatel ne s’inclinera qu’une fois, réalisant une bonne performance d’ensemble, à l’instar de Benoît Brissaud et Mathieu Charvillat, dont l’association à double à montré un réel potentiel.
Quant à Jean-Claude Charvillat, avec sa prestation auréolée de trois succès en trois petites manches, il a prouvé qu’il serait encore un des hommes forts de la Régionale 3 cette saison.
Au total, un succès net sur le score de 16-04, pour une bonne mise en jambes avant une opposition d’un tout autre calibre avec une triangulaire réunissant à la fois le CCSF, l’ASPTT Montluçon, et le Stade Clermontois.
Quant à nos amis de St Eloy, ceux-ci furent de remarquables compagnons de jeu et de table avec un repas comme on les aime au terme d’un apéritif non moins remarquable.
Tout le CCSF souhaite au club auvergnat une grande saison, l’accompagnant de ses voeux, pour une montée à l’échellon supérieur. Merci pour cette belle soirée.


Portfolio

JPEG - 100 ko

Navigation